Ma visite à Koh Tao

Koh Tao est une petite île du Golfe de Thaïlande située au nord de Koh Samui, la principale île du golfe. En effet, sa superficie n’est que de 21 kilomètres carrés, pour moins de 1 500 habitants permanents. Cette île est réputée pour être moins touristique que les principales péninsules thaïlandaises. Elle présente l’avantage d’être facile d’accès, et de présenter un environnement paradisiaque. Elle est très appréciée des voyageurs voulant se déconnecter de tous les environnements urbains. Koh Tao comporte également un nombre de criques important, toutes aussi belles les unes que les autres. Voici deux endroits que je recommande particulièrement pour votre séjour dans cette île paradisiaque.

Shark Bay

Il ne faut pas se fier au nom de cette localisation. Shark Bay est une plage magnifique de cette île, avec une eau d’une couleur plus turquoise que vous ne pouvez l’imaginer. Certains hôtels proposent à des prix abordables (selon votre budget) des chambres avec vue sur toute la baie. Cette image me restera comme l’exemple parfait de l’île thaïlandaise dans laquelle on veut passer un moment de ses vacances, pour du farniente et de la détente. Cependant, cette zone de l’île devient de plus en plus prisée, et les prix des hôtels commencent à augmenter, même s’ils restent toujours « bon marché » par rapport à ce que l’on peut connaître dans d’autres sites touristiques.

La plongée

C’est définitivement l’activité qu’il ne faut pas louper lorsque vous séjournez à Koh Tao. Les coraux poussant sur cette île vous laisseront tout simplement bouche bée. La faune sous-marine y est également très développée, et vous pourrez nager avec des requins si vous le souhaitez. Sachez que les prestataires offrant ce genre d’activité sont bien équipés et formés aux conditions de sécurité. Les tarifs sont également très attractifs. C’est une occasion en or à ne pas louper.

Se défendre en boxe en cas d’agression dans la rue

Longtemps considérés comme des pratiques barbares, des moyens de défense ou de combat ou encore une méthode efficace pour égayer les foules, les arts martiaux ont bien souvent été stigmatisés. Heureusement, autres temps, autres moeurs comme on dit, car grâce à leur reconnaissance en tant que sport, les arts martiaux ainsi que leurs pratiquants bénéficient enfin d’un peu plus de considération.

Comme au football, au cyclisme, ou au tennis, les pratiquants d’arts martiaux ont également leurs propres célébrités. Il pourrait donc sembler fort curieux que les stars de ce domaine fassent moins souvent face à des scandales d’agression que les musiciens ou les acteurs de cinéma par exemple. C’est un fait que d’aucuns pourraient qualifier d’étonnant, car si des célébrités sans entraînement martial ont le “courage” de se battre, pourquoi les vrais combattants semblent-ils éviter, voire fuir à tout prix de combat? En principe ils ne devraient rien avoir à craindre.

Eh bien c’est tout le contraire! Que se passe-t-il quand un juge est écroué ou qu’un policier véreux est pris sur le fait? Ils servent d’exemple! Parce que les personnes de ces corporations connaissent la loi et sont censées faire en sorte de la protéger et de la faire respecter.

A présent, analysons la situation sous un autre angle: cette fois nous allons considérer un chirurgien renommé et un bon footballeur. Serait-il sage de la part de l’un comme de l’autre de se risquer à participer à une bagarre? La réponse est bien évidemment “NON”. Le chirurgien pourrait se blesser à la main et ne plus jamais pouvoir exercer sa passion et pareil pour le joueur de football qui verrait sa carrière prématurément abrégée par une grave blessure aux membres inférieurs par exemple. Il en va de même pour le combattant professionnel.

Où que vous soyez sur le globe, les risques d’agressions restent réels et à ne pas sous-estimer. La pratique régulière des arts martiaux étant avant tout, une philosophie, un mode de vie, permet une certaine clairvoyance lors de situations à risque. À cause de ses aptitudes au combat, le pratiquant d’arts martiaux sera toujours jugé plus sévèrement comme ce serait le cas avec un juge ou un policier; de plus même un maître aguerri n’est pas invulnérable et il serait triste pour le combattant de devoir raccrocher trop tôt parce qu’il n’a pas su gérer intelligemment une situation chaude.

Que devrait faire un vrai pratiquant de sports de combat ou une personne ayant fait un stage de boxe thai face à une situation qui pourrait dégénérer? La réponse la plus simple: tenter de raisonner la ou les personnes en face et en cas d’échec, s’en aller. S’il ne peut pas simplement s’en aller, fuir est toujours une option et il n’y a pas de honte à s’enfuir face à un danger. Sous-estimer l’adversaire a souvent des conséquences très fâcheuses. Si vous ne pouvez pas fuir non plus, faites un maximum de bruit afin d’alerter les gens dans les environs, cela pourrait bien vous tirer d’affaire. Surtout, n’optez pour le combat qu’en dernier recours et uniquement si cela est absolument nécessaire. Si vous estimez que la bagarre est la seule solution dans votre cas, utilisez votre environnement à votre avantage et maintenez autant que possible une distance de sécurité entre l’agresseur et vous afin de minimiser vos risques de blessure.

Fumer du cannabis fait-il perdre du poids ?

Tous les moyens sont bons pour avoir une silhouette de rêve. C’est, d’ailleurs, pour cela que différents produits ont été conçus afin d’aider tout un chacun à se sentir bien dans sa peau. A cela, l’un des sujets tourné dans ce sens est la prise du cannabis qui, selon quelques rumeurs, ferait perdre du poids de façon efficace. Bien sûr, il est nécessaire d’examiner de près l’information avant de pouvoir l’affirmer.

Une information validée ?

Si on juge cette information sur l’aspect extérieur, il est clair qu’on verra que les personnes qui consomment du cannabis sont plus minces que ceux qui n’en fument pas. En plus, des études ont montré que les personnes consommant quotidiennement du cannabis avaient un indice de masse corporelle ou IMC inférieur à 3%. Certes, une croyance populaire laisse penser que les personnes prenant du cannabis ont d’avantage faim et vont donc manger beaucoup plus que d’autres ce qui induira indubitablement à un gain de poids. Seulement, ce n’est pas systématique. En se référant à une étude de 6 ans ayant pris en compte 13000 adultes âgés de 18 à 26 ans, on a pu remarquer que les femmes avaient un IMC moyen de moins de 3.1% et celui des hommes étaient de moins de 2.7% en cas de consommation de cannabis.

Une question de facteur

Si les résultats des tests le montre, la perte du poids en consommant du cannabis est donc possible. Seulement, il faudra prendre en compte des critères comme consommation ainsi que le poids des sujets de test. Ce sont exactement les critères qu’une étude s’étant passé en 1988 avait pris en compte, les résultats ont montrés que la prise du cannabis faisait alors, au contraire, grossir. Heureusement, avec les tests récents, on a pu remarquer que les scientifiques prenaient en considération plusieurs autres facteurs. A cela, on a pu voir le régime des sujets, le sport qu’ils pratiquaient ainsi que la consommation d’alcool.
Seulement, il faut savoir que les scientifiques n’affirment en aucun cas que la prise du cannabis fasse obligatoirement perdre du poids (voire etude ici). Tout ce qu’ils disent c’est qu’il y a un lien entre un IMC faible et la prise du cannabis. Après, c’est la vie en générale de tout un chacun qui amènera à perte du poids puisqu’il est indéniable que pour perdre du poids, il faudra obligatoirement manger équilibré et faire des exercices spécifiques au résultat recherché ainsi qu’au temps de repos.