Se défendre en boxe en cas d’agression dans la rue

Longtemps considérés comme des pratiques barbares, des moyens de défense ou de combat ou encore une méthode efficace pour égayer les foules, les arts martiaux ont bien souvent été stigmatisés. Heureusement, autres temps, autres moeurs comme on dit, car grâce à leur reconnaissance en tant que sport, les arts martiaux ainsi que leurs pratiquants bénéficient enfin d’un peu plus de considération.

Comme au football, au cyclisme, ou au tennis, les pratiquants d’arts martiaux ont également leurs propres célébrités. Il pourrait donc sembler fort curieux que les stars de ce domaine fassent moins souvent face à des scandales d’agression que les musiciens ou les acteurs de cinéma par exemple. C’est un fait que d’aucuns pourraient qualifier d’étonnant, car si des célébrités sans entraînement martial ont le “courage” de se battre, pourquoi les vrais combattants semblent-ils éviter, voire fuir à tout prix de combat? En principe ils ne devraient rien avoir à craindre.

Eh bien c’est tout le contraire! Que se passe-t-il quand un juge est écroué ou qu’un policier véreux est pris sur le fait? Ils servent d’exemple! Parce que les personnes de ces corporations connaissent la loi et sont censées faire en sorte de la protéger et de la faire respecter.

A présent, analysons la situation sous un autre angle: cette fois nous allons considérer un chirurgien renommé et un bon footballeur. Serait-il sage de la part de l’un comme de l’autre de se risquer à participer à une bagarre? La réponse est bien évidemment “NON”. Le chirurgien pourrait se blesser à la main et ne plus jamais pouvoir exercer sa passion et pareil pour le joueur de football qui verrait sa carrière prématurément abrégée par une grave blessure aux membres inférieurs par exemple. Il en va de même pour le combattant professionnel.

Où que vous soyez sur le globe, les risques d’agressions restent réels et à ne pas sous-estimer. La pratique régulière des arts martiaux étant avant tout, une philosophie, un mode de vie, permet une certaine clairvoyance lors de situations à risque. À cause de ses aptitudes au combat, le pratiquant d’arts martiaux sera toujours jugé plus sévèrement comme ce serait le cas avec un juge ou un policier; de plus même un maître aguerri n’est pas invulnérable et il serait triste pour le combattant de devoir raccrocher trop tôt parce qu’il n’a pas su gérer intelligemment une situation chaude.

Que devrait faire un vrai pratiquant de sports de combat ou une personne ayant fait un stage de boxe thai face à une situation qui pourrait dégénérer? La réponse la plus simple: tenter de raisonner la ou les personnes en face et en cas d’échec, s’en aller. S’il ne peut pas simplement s’en aller, fuir est toujours une option et il n’y a pas de honte à s’enfuir face à un danger. Sous-estimer l’adversaire a souvent des conséquences très fâcheuses. Si vous ne pouvez pas fuir non plus, faites un maximum de bruit afin d’alerter les gens dans les environs, cela pourrait bien vous tirer d’affaire. Surtout, n’optez pour le combat qu’en dernier recours et uniquement si cela est absolument nécessaire. Si vous estimez que la bagarre est la seule solution dans votre cas, utilisez votre environnement à votre avantage et maintenez autant que possible une distance de sécurité entre l’agresseur et vous afin de minimiser vos risques de blessure.